Nigeria : TotalEnergies réhausse sa production après les grèves

La France recevra très prochainement et pour la première fois une cargaison de pétrole brut en direction du Niger.

À la suite d’un accord de paix négocié dimanche par la Nigerian National Petroleum Company Limited, NNPCL, entre la direction de Total Energies, opérateur de la JV NNPC/Total, la Petroleum and Natural Gas Senior Staff Association (PENGASSAN) et l’Union nigériane des sociétés pétrolières et des travailleurs du gaz naturel (NUPENG), les syndicats ont convenu de suspendre l’action revendicative en cours. Ce qui devrait conduire à la reprise immédiate de la production de 275 000 barils de pétrole par jour.

La société pétrolière d’État nigériane NNPC Ltd a déclaré dimanche qu’elle avait rétabli la production de pétrole de 275 000 barils par jour (b/j) dans sa coentreprise avec Total Energies (TTEF.PA) après avoir négocié la fin des actions revendicatives des travailleurs. La NNPC a indiqué dans un communiqué qu’un accord visant à suspendre l’action avait été signé entre TotalEnergies, l’Association des cadres supérieurs du pétrole et du gaz naturel et le Syndicat nigérian des travailleurs du pétrole et du gaz naturel, qui représentent les travailleurs seniors et subalternes du secteur.

La NNPC n’a pas révélé la nature du conflit ni les revendications des travailleurs, qui n’avaient pas été annoncées auparavant. La production pétrolière du Nigeria s’est élevée à 1,49 million de barils par jour en octobre, selon les données du régulateur pétrolier, toujours en dessous de l’objectif budgétaire 2023 de 1,69 million de b/j. Même si la production s’est améliorée cette année chez le plus grand producteur de pétrole d’Afrique, le vol de brut, le raffinage illégal et le manque d’investissement dans le secteur ont entravé la production, qui est restée inférieure au quota de l’OPEP de 1,74 million de b/j. Cela a fait craindre que la NNPC ait des difficultés à approvisionner en brut la raffinerie de Dangote, d’une capacité de 650 000 b/j, qui a raté plusieurs objectifs pour démarrer la production. NNPC Ltd fournira à la raffinerie de Dangote jusqu’à six cargaisons de pétrole brut en décembre qui seront utilisées dans des essais, ont déclaré à Reuters des sources industrielles connaissant le sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici